Les chiropraticiens sont des professionnels de santé à part entière et la chiropratique est la seule profession pour laquelle la formation est standardisée au niveau international.

Le diplôme qui légalise leur exercice (Doctor of Chiropractic : doctorat professionnel) impose 6 années d’études à temps complet dont une année d’assistanat. En France, seul l’Institut Franco-Européen de Chiropratique (I.F.E.C) prépare à ce diplôme. A l’instar des 21 écoles dans le monde, il est accrédité par le C.C.E (Council on Chiropractic Education) : organisme supervisé par le ministère de l’éducation Américain qui accrédite tous les établissements d’enseignement de la chiropratique afin de s’assurer que ceux-ci répondent aux standards en vigueur.
Le programme complet de l’enseignement incorpore les sciences médicales de base (physiologie, anatomie, biochimie…), les sciences cliniques (anatomie, dissection, diagnostic radiologique, neurologie…) et l’expérience clinique. Grâce à cette formation, le chiropraticien acquiert la compétence pour formuler un diagnostic et une analyse chiropratique, ainsi que la dextérité et la maîtrise de ses ajustements.
Les exigences de la formation et les standards de qualité requis au niveau mondial font qu’il est impossible d’apprendre la chiropratique lors de stages, de séminaires ou par correspondance.
La formation continue du chiropraticien est obligatoire pour lui permettre de continuer son exercice libéral. Il approfondit ou ré-actualise ainsi ses compétences dans des domaines tels que la neurologie, la pédiatrie, la traumatologie sportive, etc.

Plus d'informations à propos de la formation du chiropraticien : l'Institut Franco-Européen de Chiropratique, à Paris et à Toulouse, www.ifec.net